Home / Etre maman / Porter un bébé plus vraiment pressé de sortir !

Porter un bébé plus vraiment pressé de sortir !

J’ai fait jusqu’à présent plusieurs articles pour parler de mes risques d’accouchement prématuré. Les médecins nous avaient mis la pression, j’étais alitée, interdiction de faire de la voiture, de porter des choses, de rester trop longtemps assise ou debout… Bébé ne devait pas sortir trop tôt pour ne pas aller en néonat et en couveuse.

Je suis aujourd’hui à 37 sa, bébé va très bien, les risques de prématurité sont terminés ! Mon col n’a pas bougé, il est toujours effacé et ouvert, mais il n’a pas empiré. La pression s’envole, je revis ! Enfin presque, si on oublie la fatigue et les douleurs. Mais au moins je ne me retiens plus de bouger et on reprend des RVD avec nos amis. Ça fait un bien fou au moral !

On nous a tellement fait peur que mon mari a même annulé un voyage à l’étranger pour le travail et nous étions tout le temps inquiets, il faut dire qu’un utérus qui ne se tient pas tranquille n’est pas très rassurant ! (Même allongée, il se contracte tous les jours, plusieurs fois par heure.) Tout ça pour finalement avoir un bébé qui va à terme, ça nous donne un effet bizarre. Nous sommes très contents d’avoir évité la prématurité, bien sûr, mais d’un autre côté fallait-il se mettre autant la pression ? Fallait-il autant s’inquiéter ? Ou est-ce justement parce qu’on a fait attention que bébé n’est pas sorti ? Maintenant que je rebouge, je me rends compte qu’il ne se passe finalement rien de spécial, la petite alien n’a visiblement pas du tout envie de sortir !

Il me reste donc officiellement 3 semaines. J’ai vraiment hâte d’arriver au bout ! Je ne suis pas habituée à porter un tel poids (mademoiselle à dépassé les 3 kg et personnellement je n’ai pris que du ventre mais pas qu’un peu !) et entre l’agitation de ma fille et mon utérus qui se contracte sans cesse, je me sens vraiment épuisée. Même une bonne nuit et deux siestes dans la journée me laisse KO. J’ai mal au dos, aux hanches, au bas ventre dès que je marche un peu trop et au col quand ma fille trouve sympa de taper dedans. Sans oublier le haut de mon utérus qui me brûle très fort, on en a conclus qu’elle me griffait à l’intérieur, vu que c’est là qu’elle cale ses pieds…

Oui oui je râle, non la grossesse, surtout à la fin, ce n’est pas que du bonheur, oui ce dernier trimestre aura été difficile, oui je suis quand même contente d’avoir ma fille ! Mais râler, ça fait du bien, non ? :p

Voici pour les nouvelles ! Inutile de dire que la valise pour la maternité est prête depuis longtemps et nous aussi. Espérons que le prochain poste sur ma grossesse sera pour mon accouchement ! :)

2 comments

  1. Heureuse d’apprendre que tu as pu éviter l’accouchement prématuré. Pour le fait de râler, tu es enceinte de 37 semaines : tu as tous les droits 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *