Home / Etre maman / Trop de contractions : visite à la maternité et premier monitoring

Trop de contractions : visite à la maternité et premier monitoring

Lundi a été une journée forte en contractions, c’est le moins que l’on puisse le dire ! Mais comme j’en ai depuis longtemps, je ne me suis pas trop préoccupée. C’est mon homme en rentrant du travail qui m’a conseillé de les compter par sécurité. D’abord toutes les 10 minutes environ pendant presque 3h, elles sont passées à 5 minutes. Petit coup de téléphone préventif à la maternité : « prenez un comprimé de progestérone, un bain et si ça ne passe pas d’ici une heure venez nous voir.« 

Nous y sommes donc allés presque 2h plus tard, mes contractions étant vraiment très rapprochées. Bizarrement, j’étais très zen car je ne ressentais presque aucune douleur. Après m’être gavée de « BabyBoom » et d’articles d’accouchements sur différents blogs, je me disais qu’il manquait quelque chose. On a quand même pris toutes nos affaires et ce bon vieux sac pour la maternité et op, en route.

Le trajet a été tranquille, plus désagréable au niveau de mon ventre à cause des vibrations, mais toujours très zen. Une fois arrivée à l’accueil, j’explique la situation et on me dirige directement dans une salle d’accouchement. Une « accoucheuse » comme ils disent en Belgique vient me voir et m’examine. Effectivement bébé est extrêmement bas (ça c’est pas nouveau), effectivement mon col est mûr et entièrement effacé (pas nouveau non plus !) mais je ne suis toujours qu’à un doigt…

La dame, douce et gentille me met sous monitoring, nous explique comment le regarder (c’est rigolo sur le mur il y a tous les monitorings du couloir, on peut s’amuser à me comparer aux autres dames, ça nous occupe !) et nous préviens qu’elle revient dans 40 minutes environ.

monitoringgrossesse

On observe donc les traits qui montent et descendent, le cœur de notre fille qui va très bien, notre même fille qui s’énerve et taper contre les capteurs posés sur mon ventre (elle ne supporte décidément pas quoi que ce soit sur mon pauvre ventre !) Mon graphique est hyper régulier, les contractions désagréables, mais sans plus. Dans la salle d’à côté on entend une dame mettre au monde son bébé, en 10 minutes et quelques « allez-y, encore ! » on entend un bébé pleurer. On espère que ce sera aussi rapide pour moi ! On a un peu hâte, aussi, plus d’un mois qu’on nous dit qu’on va bientôt voir note fille.

La sage femme revient, elle est perplexe. Contractions toutes les 2 minutes (ah oui quand même !) mais je suis zen et visiblement pas en travail. Finalement elle décide d’appeler mon obstétricienne, qui me suit et décidera au final de tout. Elle revient au bout de 5 minutes : « vous rentrez chez vous.« 

Grosse déception et on est franchement perdus. Donc des contractions toutes les 2 minutes ce n’est pas suffisant ? Là ça devient vraiment compliqué !

On doit revenir quand ça deviendra douloureux, en attendant je continue l’utrogestan et… Bah rien, on attend ! Elle nous quitte en nous envoyant un : « A très bientôt « .

Donc voilà, on attend, mon cas semble un peu particulier, je ne trouve aucun article sur ce genre de contractions, si proches et parfaitement régulières mais inutiles. Difficile de savoir quand aller à la maternité, entre le risque de se faire refouler encore et celui d’accoucher à la maison ! N’oublions pas que bébé est juste à la porte et que mon col a déjà bossé même s’il semble en béton armé maintenant !

Je continue à témoigner sur mon blog, je me dis que ça servira peut-être à quelqu’un un jour, qui sait. Histoire à suivre en tout cas ! ^^

La suite au prochain épisode ! :p

°micrologosignatureposteRetrouvez moi sur Hellocoton, Facebook et Instagram °

8 comments

  1. Ah c’est dingue ! Je revis ma situation. Bébé prévu pour décembre 2015 mais j’avais des contractions rapprochées comme toi dès septembre. J’ai été aux urgences et on m’a dit que je risquais d’accoucher prématurément car mon col était rétrécit et que les contractions étaient la même si elles n’étaient pas douloureuses.

    On m’a bloqué les contractions avec de l’Adalate. Ça n’a pas fonctionné donc je retournais souvent aux urgences. Pour finir on m’a dit de rester tout le temps allongé jusqu’à début décembre car j’avais finalement un utérus « particulier ». De mémoires c’est un utérus « contracté ». Il est constamment contracté d’où les contractions rapprochées et non fortes.

    N’ayant pas pu faire de cours de préparation du fait de l’alitement j’ai su quand aller à la mater pour l’accouchement car j’ai perdu les eaux. Les contractions après n’avaient plus rien à voir car elles étaient extrêmement douloureuses.

    J’espère que cela peut t’aider.

    • Ah ça m’aide beaucoup ! Ça pourrait donc être ça, un utérus contracté. Car effectivement, c’est toute la journée !
      Espérons que je finisse par perdre les eaux moi aussi, au moins, là, tu sais que tu peux vraiment y aller ! ^^
      Merci à toi pour ton témoignage ! :)

  2. Coucou, est-ce que ta maternité t’a donné un protocole pour tester tes contractions ?

    • Voici le protocole que la mater m’avait donné pour savoir si mes contractions étaient des contractions de travail ou des contractions de préparation du travail.
      1/ S’assoir, s’allonger et prendre une boisson chaude. Tu attends 15/20 min
      2/ Si ça ne passe pas, essaie de prendre un bain chaud
      3/ si ça ne passer pas, essaie de prendre du spasfon (à voir si ta mater est ok avec ça) tu attends une heure
      4/ Si ça ne passes pas, tu chronomètres. En dessous de 5 minutes, tu appelles la mater pour les prévenir et tu y vas.

      Voilà, j’espère que ça pourras t’aider.

      • Le soucis, c’est que lorsque je contracte beaucoup, je suis à une contraction toutes les 5 minutes voire moins (ils ont compté 2 minutes à la maternité) et bain et compagnie ne me calme pas. Ils se fient visiblement au fait que mon col ne bouge pas plus et que ce sont donc des contractions d’hyper activité. Mon obstétricienne m’a dit que maintenant je devais attendre une rupture de la poche des eaux ou des douleurs différentes de d’habitude.
        C’est pas du tout stressant! ^^

        Merci en tout cas pour ce protocole, ça peut sûrement servir à quelqu’un qui passerait par là ! :)

  3. Punaise quelle histoire ton uterus ma collegue qui est à 4 semaines de moins que toi contracte depuis son 5eme mois aussi. On lui a dit qu’elle avait un uterus hyperactif… au repos depuis 1 mois, visite gyneco tous les 15j.
    Ca doit etre horrible ce faux travail tout le temps, cet espoir qui s’envole.
    Beaucoup de courage et de patience. Les vraies contractions qui vont travailler sur l’ouverture du col tu vas les sentirbpasser

    • J’avoue que c’est épuisant moralement et physiquement. J’ai mal partout et quand mon ventre est dur (donc la moitié de la journée) j’ai encore plus de mal à bouger et à me plier en deux.
      Visite tous les 15 jours aussi pour moi, d’ailleurs j’y retourne demain, mais bon, elle ne me dira pas grand chose de plus que d’habitude :p
      Je me dis aussi que lorsque je vais avoir des contractions de vrai travail je vais enfin comprendre la différence. J’avoue que malgré la peur de la douleur, j’ai assez hâte d’arriver au bout !
      En même temps, mon col a clairement déjà travaillé vu son état, donc toutes ces contractions feraient-elles quand même quelque chose sur le long terme ? Ça devient compliqué.
      Bon, je suis bientôt au bout de toute façon. ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *